Copyright :  Paroisse Saint-Martin de la Seulles

  • b-facebook

Devenir saint

 

Dieu seul est saint. Mais nous sommes tous appelés à la sainteté.

« Qui ne te craindrait, Seigneur ? À ton nom, qui ne rendrait gloire ? Oui, toi seul es saint ! » (Ap. 15, 4)

Mais la sainteté n’a que bien peu à voir avec l’image déformante qu’en donne trop souvent l’iconographie religieuse. L’emphase des gestes ou attitudes de certaines sculptures ou tableaux représentant des saint(e)s dans nos églises figure mal la réalité de ce qu’ont vécu celles et ceux que l’Eglise a canonisés.

La seule démesure de la sainteté, c’est celle de l’Amour… et du service de nos frères. Tout le reste n’est qu’effet de manche et vanité.

Nous croyons trop facilement que la sainteté est une affaire personnelle, une performance, un défi. Nous rêvons d’être devant Dieu des héros de la foi dont il pourrait être fier.  N’y a-t-il pas de l’orgueil dans cette prétention ?

Nous sommes étonnés, en lisant la vie des saints que nous vénérons et prions, de constater qu’ils n’étaient pas exempts de faiblesses et de défauts. Ils furent parfois bien difficiles à supporter par leur entourage ! Non, ils n’étaient pas parfaits !

La sainteté n’est pas donc un dû qui viendrait légitimement couronner nos efforts et nos capacités. Elle est l’œuvre de Dieu en nous, un don qui est fait aux pécheurs que nous sommes. Nous ne deviendrons pas saints à la force du poignet, mais en accueillant l’Esprit Saint, pour qu’il nous habite et travaille notre cœur, qu’il le façonne, le transforme, le convertisse, le dilate par son Amour. Il n’est pas facile de consentir à cette présence et à ce renouveau que Dieu opère en nous. C’est là que porteront nos efforts.

La sainteté n’est donc pas réservée à quelques privilégiés. Elle est la vocation commune à tous les baptisés. C’est Dieu Lui-même qui en trace en nous le chemin. Etre saint, c’est vivre de façon extraordinaire l’ordinaire de nos jours ; c’est vivre les infimes détails de notre vie quotidienne comme autant d’occasions que la grâce nous donne d’accueillir l’Esprit pour qu’il nous convertisse et nous aide à orienter sans cesse notre regard vers le Père, comme Jésus nous l’a montré. Devenir saint, c’est laisser Dieu achever son œuvre de création et de salut en nous. 

 

Frère Martin