Prophète !... ou « voyant » ?

 

En ce début d’année 2021, suite au profil chaotique de l’année qui s’achève, bien des femmes et des hommes inquiets se tournent vers les astrologues, devins ou autres cartomanciennes, et consultent les horoscopes. De quoi demain sera-t-il fait ? Maîtriser notre avenir, avoir une emprise sur ce qui peut nous arriver… quel beau rêve. Ah, si l’année qui s’ouvre pouvait nous éloigner des multiples tourments dont nous avons souffert en 2020 !

 

Tiens donc… voici quelque chose qui nous rassurera peut-être : « La détresse passée sera oubliée, elle aura disparu à mes yeux. Car je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle, on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit. Soyez plutôt dans la joie, exultez sans fin pour ce que je crée. » (Isaïe 65, 16-17). Cette annonce du prophète Isaïe est plutôt réconfortante… mais ne nous méprenons pas sur ce qui peut nous prémunir de l’imprévu et tirons d’abord la leçon de ce qu’a vécu, plusieurs siècles durant, le peuple d’Israël dans l’attente du Messie.

 

Cette aspiration d'Israël, au nom du monde entier, vers le Seigneur qui l'attend, vers le Seigneur qui l'appelle, a été résumée en quelque sorte par les prophètes qui, au nom de Dieu, n’ont cessé de réveiller le peuple. Ce peuple élu qui, comme chacun de nous, a toujours eu tendance à s'assoupir dans un présent banal, un quotidien routinier, auquel les prophètes ont rappelé que la vie n’a de sens qu’orientée vers ce Dieu qui nous aime depuis la nuit des temps, et qui nous appelle à chaque instant pour nous sauver de nos errances.

 

En effet, l'histoire d'Israël, à la différence de l'histoire du monde païen, n'est pas un éternel recommencement, comme les grecs par exemple qui imaginaient le temps comme un temps circulaire et cyclique qui reviendrait sans cesse sur lui-même. Demain ne reproduira jamais hier ; il y a toujours quelque chose de nouveau sous le soleil. L'histoire d'Israël, comme la nôtre aujourd’hui est traversée par une dynamique, un mouvement d'attente et de désir. La suite de nos jours est traversée par Dieu qui est au terme de l’histoire humaine et qui attire vers Lui toutes les générations qui se succèdent.

 

Ainsi, Jean le Baptiste est-il la récapitulation de tout ce qui a précédé la venue du Christ.  « Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne n’est plus grand que Jean » (Luc 7, 28). Dans le sillage des autres prophètes, il nous a fait découvrir que c'est nous, dans notre liberté, dans notre réponse à l'appel de Dieu, dans notre dialogue avec ce Dieu qui nous parle…, que c'est nous qui faisons la vraie valeur de notre vie, que c'est nous qui construisons le sens de notre vie en réponse à Dieu. C'est nous qui, grâce à une qualification que nous donnons à chacun de nos actes, dessinons, colorons, donnons chair à ce que nous sommes sous le regard de Dieu. Dieu qui n'édicte ni règles, ni lois arbitraires, mais qui veut nous élever jusqu'à notre plénitude, qui veut nous donner participation à sa joie et à son bonheur.

 

Alors pour cette nouvelle année, ne cherchons pas dans une boule de cristal ce que Dieu nous donne en abondance dans la transparence de son amour. Laissons Dieu nous transformer pour mieux devenir ce que nous sommes.

 

Frère Martin

Copyright :  Paroisse Saint-Martin de la Seulles